En 2019, deux semaines avant son 30e anniversaire, Samantha a reçu un diagnostic de cancer du col de l’utérus.

Après plusieurs tentatives infructueuses pour faire retirer son DIU, elle a été envoyée pour une échographie et une IRM qui ont abouti à la découverte d’une tumeur de 4 cm sur son col de l’utérus (maintenant le DIU en place) et d’une tumeur des ganglions lymphatiques à proximité deux fois plus grande. Avec des antécédents de frottis normaux et aucun effet secondaire, elle s’est sentie prise de court.

Janvier 2020, après 9 mois de traitement agressif, Samantha a appris qu’il n’y avait plus de signes de maladie, cependant, elle lutte toujours contre les effets secondaires chroniques du traitement.

D’après son expérience, elle a été choquée de voir à quel point elle en savait peu sur le VPH, les tests Pap et le vaccin. Elle a été encore plus déçue lorsqu’elle a réalisé à quel point la plupart des prestataires de soins de santé avaient peu de connaissances.

Depuis lors, elle s’est engagée à partager son histoire et à éduquer les autres dans l’espoir que personne d’autre n’ait à endurer ce qu’elle a. Après avoir récemment perdu un ami proche à cause de la même maladie, cela n’a fait qu’alimenter davantage sa passion. Elle veut voir le changement et mettre fin au cancer du col de l’utérus.

(Vidéo en anglais sous-titrée en français)