Eyrun Kjetland (MD, PhD) est membre de VPH Action Globale. Elle est docteure en médecine et chercheuse, professeure à l’Université de KwaZulu-Natal et directrice du centre de recherche BRIGHT au KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud (https://brightresearch.org). En Norvège, elle dirige le groupe de recherches de l’hôpital universitaire Oslo dans leurs recherches sur les maladies reproductives contagieuses tropicales. Elle est clinicienne et se spécialise dans les maladies contagieuses. Elle a mené des projets de recherche sur la schistosomiase génitale et le VIH au Zimbabwe, à Madagascar, au Kenya et à Malawi, en plus d’avoir publié plus de 70 articles. En collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (ONS) et le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), ils ont écrit le rapport « Fini la négligence – schistosomiase génitale féminine et le VIH – Intégrer les interventions de santé sexuelle et reproductive pour améliorer la vie des femmes ». Elle a le support d’un comité directeur comprenant des membres de trois pays différents. Elle a dirigé le travail pour créer l’atlas de poche de l’ONS sur la schistosomiase féminine. Le lancement de la version anglaise a eu lieu à la Société sud-africaine des obstétriciens et gynécologue et la version française, lors de la Conférence internationale sur le VIH et les ITSS en Afrique, à Abidjan, sur la Côte d’Ivoire. Elle a été tutrice pour 50 d’étudiants en maitrise et a aidé à l’achèvement de 6 doctorats sur la schistosomiase génitale féminine.